Знаменитые белорусы во Франции и в Беларуси

XX Международный конкурс научно-исследовательских и творческих работ учащихся
Старт в науке

Знаменитые белорусы во Франции и в Беларуси

Алифировец А.Р. 1
1ГУО "Гимназия №46 г.Гомеля имени Блеза Паскаля"
Дедицкая С.В. 1Назар Е.А. 1
1ГУО "Гимназия №46 г.Гомеля имени Блеза Паскаля"
Автор работы награжден дипломом победителя I степени
Текст работы размещён без изображений и формул.
Полная версия работы доступна во вкладке "Файлы работы" в формате PDF

Introduction

Le 1er septembre 2022, nous avons assisté à la leçon consacrée à l'Année de la mémoire historique. «De quoi êtes-vous fiers dans notre histoire?» a demandé le chef de l'Etat aux jeunes écoliers. Après avoir écouté de nombreuses réponses, nous nous sommes demandé: "De quoi sommes-nous fiers?»

Chaque personne a des raisons différentes pour la fierté. Dans notre pays qui a un passé historique si riche, des gens intelligents et instruits, la science, la culture, la médecine, l’éducation et d'autres domaines développés, il y a de quoi être fier.

Le Belarus est célèbre pour ses gens exceptionnels qui ont laissé leurs traces non seulement dans l'histoire de leur État, mais qui sont également connus bien au-delà de leur patrie.

En apprenant le français au gymnasium, nous avons entendu qu'il existe de nombreux endroits en France et à Paris, liés aux Biélorusses célèbres mondialement. On a souvent mentionné le nom de Marc Chagall, c'est pourquoi nous nous sommes intéressés à l'exposition «Chagall. La Bible», qui a eu lieu au centre National des arts modernes à Minsk. En visitant cette exposition, nous avons appris que Chagall, originaire de Vitebsk, la ville qu'il portera dans son cœur toute sa vie, est célèbre grâce au plafond de l'Opéra Garnier qu’il a peint à l'âge de 77 ans.

Nous nous sommes intéressés: Les Français, savent-ils que Marc Chagall est un peintre biélorusse? Le professeur de l'Université Paris-Est Créteil Monsieur Yuri Arkhangelsky nous a aidé à mener une enquête sociologique et une étude plus approfondie en France.

Nous avons appris que Chagall est très populaire parmi les Français, mais la plupart ne savent pas qu'il est originaire du Bélarus (Annexe 1).

Nous avons supposé qu'il y a encore des Biélorusses célèbres qui ont laissé leurs traces en France, et il y a des lieux mémorables qui sont liés à ces personnes et qu’on peut voir au Bélarus et en France. C’est notre hypothèse.

L’idée est venue de faire ce travail de recherche dont le but est de comparer les sites commémoratifs liés à des Biélorusses célèbres en France et au Bélarus et de populariser leur patrimoine en France et dans leur pays d'origine.

Les objectifs du travail sont:

1. d’ établir les noms des Biélorusses qui ont laissé leurs traces en France;

2. d’examiner leurs vies et leurs chemins artistiques;

3. de découvrir l'héritage laissé par les Biélorusses célèbres en France et au Bélarus;

4. de réaliser une analyse comparative des lieux mémorables liés aux Biélorusses célèbres;

5. de créer une excursion virtuelle "Sur les traces des Biélorusses célèbres ".

L’objet d'étude: les biographies des Biélorusses célèbres en France.

Le sujet de recherche: des lieux mémorables liés aux noms des Biélorusses célèbres dans deux pays.

1. Les noms des Biélorusses qui ont rendu notre pays célèbre en France

1.1 Adam Mickiewicz, Valenti Vankovitch, Napoléon Orda

En 2023, on fête le 225e anniversaire de la naissance du classique de la littérature mondiale Adam Mickiewicz.Né près de Novogrudok (Lituanie, aujourd'hui Bélarus) en 1798, ce poète occupe une place emblématique dans la littérature biélorusse, lithuanienne et polonaise.

En étudiant les œuvres d'Adam Mickiewicz pendant les cours de littérature biélorusse en 9e, j'ai appris que ce poète biélorusse passe une partie de sa vie en Europe. Après avoir fait ses études à l'école dominicaine de l'église Saint-Michel-Archange de Novogrudok, Mickiewicz s'inscrit à l'université de Vilna. C'est là, vers 1821, qu'il rencontre son compatriote Valenti Vankovitch. Ils suivent le même cours.

Emigré politique, Mickiewicz s’installe à Paris où il publie en 1834 «Pan Tadeusz», une des oeuvres les plus remarquables de la littérature mondiale, évocation de la patrie perdue du poète qui est obligé de passer la plus grande partie de sa vie en dehors de sa terre natale. À Paris, il rejoint le milieu des émigrés biélorusses-polonais, où il se retrouve de nouveau près de Valenti Vankovitch. Ils deviennent de vrais amis.

Napoléon Orda, homme de lettres, musicien, compositeur, peintre, sculpteur et enseignant, est très connu parmi les intellectuels européens. Il participe à des rencontres littéraires, accompagnant au piano les improvisations poétiques d'Adam Mickiewicz.

Ainsi, en étudiant la biographie d'Adam Mickiewicz, «le génie de la frontière des cultures» [1], nous avons établi encore deux personnalités du monde de la culture: Napoléon Orda et Valenti Vankovitch, qui, en tant que Biélorusses, ont passé une partie de leur vie en France et ont contribué au développement de l'art.

1.2 Marc Chagall, Léon Bakst, Ossip Zadkine

En étudiant la biographie de Marc Chagall, nous avons appris qu'il fréquente l'école de peinture privée de Elisaveta Zvantseva à Saint-Pétersbourg, dont le professeur est Léon Bakst, artiste, scénographe, illustrateur et designer biélorusse. À partir de 1909, Bakst est exilé de Saint-Pétersbourg en tant que Juif qui n’a pas le droit de résider. Il passe le reste de sa vie en France. Chagall considére son apprentissage chez Bakst comme un tournant dans sa biographie. Bakst l'estime, mais critique sévèrement.

Au début de 1911, Marc Chagall part pour Paris. Il plonge à corps perdu dans l'atmosphère d'une vie artistique intense. Plus tard, Marc Chagall rencontre Léon Bakst lorsque les «Saisons russes» de Sèrge Diaghilev arrivent en tournée. En hiver 1911, il s'installe dans la célèbre «La Ruche», une grande maison où des artistes pauvres et des représentants d'autres professions créatives louent de petites chambres. «La Ruche» abrite environ 140 ateliers créatifs. Les voisins de Chagall dans «La Ruche» sont Fernand Léger, Amedeo Modigliani, Ossip Zadkine, Alexandre Archipenko et d'autres. Après avoir fait des recherches sur le parcours créatif de ces artistes, nous avons appris qu'Ossip Zadkine a des racines biélorusses.

Après avoir établi les noms des Biélorusses qui ont laissé leurs traces en France, nous avons mené une enquête sociologique auprès des habitants de ce pays pour savoir si les Français connaissent les noms des Biélorusses célèbres qui ont contribué au développement de la culture de leur pays.

Les résultats de l'enquête ont montré que la plupart des répondants ont eu du mal à répondre à cette question. Les Français connaissent les noms de Chagall et de Zadkine. Les noms de Bakst, Vankovitch et Orda sont pratiquement inconnus (Annexe 2).

2. L'héritage des Biélorusses célèbres en France et au Belarus

2.1. Adam Mickiewicz

Les œuvres d'Adam Mickiewicz sont traduites dans plus de 30 langues. Il écrit en polonais, mais sa biographie et son œuvre sont étroitement liées au Belarus.

Dans notre pays de nombreuses villes ont des rues qui portent le nom d'Adam Mickiewicz. À Novogrudok on peut visiter la maison-musée du poète, un monticule commémoratif qui est construit en son honneur sur la colline Zamkovaya de la ville. De plus, dans le village de Zaosje se trouvent un obélisque et un musée-manoir.

A Minsk, près de l'intersection des rues Nemiga et Romanovskaya Sloboda, se trouve un jardin public où un monument à Adam Mickiewicz a été érigé en 2003. 23 septembre 2009 le Conseil des députés de la ville de Minsk a décidé de donner à ce jardin public le nom du célèbre poète polonais d'origine biélorusse Adam Mickiewicz.

Une rue de Paris porte le nom d'Adam Mickiewicz et sur les rives de la Seine on peut voir le monument en bronze: le poète romantique Adam Mickiewicz se dresse majestueusement. Un autre lieu emblématique à Paris associé à Adam Mickiewicz se trouve sur l'île de Saint-Louis. Il s'agit du musée le plus ancien du poète qui a été créé à la base de la Bibliothèque polonaise en 1903 par le fils du poète Vladislav. Modeste, il n’occupe qu’une seule pièce. On y trouve des objets uniques, de nombreux objets personnels, des archives comprenant de nombreux autographes, ainsi qu'une maquette du monument à Mickiewicz réalisé par Bourdelle en 1908, qui orne désormais les rives de la Seine.

L'influence d'Adam Mickiewicz sur la littérature mondiale est considérable et il n'est pas surprenant qu'on se souvienne de lui dans de nombreux pays [2].

2.2. Valenti Vankovitch

Valenti Vankovitch est un représentant brillant de l'art du Bélarus de la première moitié du XIXe siècle. Il est considéré comme un représentant du classicisme et du romantisme. L'œuvre de Valenti Vankovitch est particulièrement connue en Pologne, au Bélarus et en Lituanie.

Dans le quartier Bolshaya Slepyanka à Minsk, il y a une rue d'environ 910 mètres de long. Elle porte le nom de Valenti-Wilhelm Vankovitch.

Au cœur de la vieille ville, dans l'ancien manoir de la célèbre famille noble biélorusse, se trouve une maison-musée très intéressante consacrée à ce peintre biélorusse et polonais. Il s'agit d'une branche du Musée national du Belarus. On y trouve des pièces exposées des XVIIe-XIXe siècles, des œuvres d'art et des documents d'archives.

À l'époque soviétique, le manoir de Vankovitch à Minsk abrite l'école des officiers du NKVD(Commissariat du peuple aux Affaires intérieures), puis le bâtiment appartient à des organisations différentes. Aujourd'hui, la propriété de Vankovitch à Minsk est constituée d'un manoir en bois, construit à la fin du XVIIIe siècle, qui est maintenant appelé la maison-musée Vankovitch, et d'un pavillon en briques des années 1840.

L'héritage grand et varié de Maestro Valenti, comme ses amis l'appellent, est dispersé dans de nombreux pays et capitales du monde entier. Ainsi, dans le 5e arrondissement de Paris, situé dans le Quartier latin, s'élève l'église catholique Saint-Séverin (XIIIe siècle).A l’église Saint-Séverin, parmi les icônes figure le célèbre travail de notre compatriote Valenti Vankovitch. “La Vierge d’Ostrobram” est la dernière oeuvre de l’artiste. Il s’agit d’une réplique de l’icône miraculeuse “La Vierge d’Ostrobram” qui se trouve actuellement sur les portes d’Ostrobram à Vilnius, un haut lieu de pélèrinage. Les experts l'appellent l'une des meilleures œuvres de Vankovitch. L'image sainte est devenue le dernier et très extraordinaire accord de la vie terrestre du célèbre artiste [3].

2.3. Léon Bakst

Léon Bakst est un peintre exceptionnel. Mais son nom n'était pas associé au Belarus. Peu de gens savent que le peintre le plus cher des années 10 du siècle dernier - ses tableaux coûtaient plus chers que ceux de Matisse et de Picasso - est né à Grodno.

En 2016, on a célébré le 150e anniversaire de la naissance du maître. L'exposition «Temps et œuvre de Léon Bakst» a eu lieu à Minsk. Cette exposition a été organisée à l'initiative de Belgazprombank et avait pour but de corriger cette injustice.

En 2013, la collection de Belgazprombank a augmenté grâce à l’esquisse du costume pour le ballet "L'Oiseau de feu" de Léon Bakst, achetée lors d'une vente aux enchères de Christie's. Ce travail est l'une des rares œuvres de l'artiste retournées dans son pays natal. En 2014, Belgazprombank a acheté à un collectionneur privé l'album «Œuvres de Léon Bakst pour le ballet «La Belle au bois dormant» (1922).

Le nom de Léon Bakst est étroitement associé aux Saisons russes de Sergei Diaghilev, aux ballets brillants du début du XXe siècle qui,à l'époque, ont produit une telle fureur qu'ils sont entrés dans l'histoire.Ses dons exceptionnels de coloriste et de graphiste se sont déployés librement sur la scène, contribuant au triomphe des Ballets russes ainsi qu’à une nouvelle conception du décor théâtral. Il a laissé son empreinte sur les arts décoratifs et scénographiques parisiens.

En 2016, la Bibliothèque nationale de France a célébré le 150e anniversaire de la naissance de Léon Bakst. En l'honneur de cet événement, le Grand Opéra de Paris a lancé une rétrospective intitulée «Des Ballets russes à la Haute Couture». La majeure partie des 130 pièces exposées sont des objets provenant des réserves de la Bibliothèque nationale de France, y compris ceux qui sont extraits des archives pour la première fois. Il est à noter que pas une seule pièce exposée n'a été amenée à Paris de Russie [4].

Malheureusement, il n'existe aucun musée consacré à Bakst ni en France ni au Belarus.

2.4. Napoléon Orda

L'héritage de Napoléon Orda est immense et inestimable. Outre les œuvres musicales et les livres qu'il a écrits, cet homme nous a laissé plus de 1 000 dessins de ses voyages. Environ 200 d'entre eux sont des croquis des lieux biélorusses réalisés lors du retour de l'artiste dans son pays natal: la tour de Kamenets, les châteaux de Nesvizh et de Mir, Novogrudok, Grodno, de nombreux églises et monastères. C'est grâce aux travaux de Napoléon Orda que nous pouvons maintenant apprendre à quoi ressemblaient les terres du Bélarus auparavant. Les architectes, lorsqu'ils restaurent et reconstruisent des monuments et des bâtiments anciens, sont guidés avant tout par les dessins de Napoléon Orda.

Une collection importante de lithographies réalisées à partir de dessins de Napoléon Orda se trouve à la Bibliothèque nationale du Belarus.

La période parisienne de la vie rend Napoléon Orda célèbre dans des milieux larges des intellectuels européens. C'est à Paris qu'il définit finalement pour lui-même ses priorités artistiques - la musique et la peinture. À partir de 1847, Napoléon Orda est le directeur de l'Opéra Italien à Paris. Il compose et enseigne la musique. En tant que compositeur, il a composé plus de 20 polonaises, mazurkas, valses, nocturnes, polkas, sérénades, ainsi que des romances et des chansons. Ses œuvres se distinguent par leur mélodie, leur caractère dramatique, leur style virtuose et leur lyrisme.

En 2007, le 200e anniversaire de la naissance de Napoléon Orda a été célébré. L'événement a été inscrit au calendrier des dates commémoratives de l'UNESCO, marquant ainsi la reconnaissance mondiale de la contribution de Napoléon Orda à la culture mondiale [5].

2.5. Ossip Zadkine

Ossip Zadkine est un artiste connu et inconnu. Connu en Europe et pratiquement oublié dans son pays. Mais c'est à Vitebsk qu'Ossip Zadkine est né. C'est à Vitebsk qu'il se rend compte qu'il est né pour l'art. Il fait ses études à l'école du peintre Yudel Pen et il est dans la même classe que Marc Chagall. Et c'est à Vitebsk qu'il produit sa première sculpture «Tête héroïque». On sait encore très peu de choses sur la vie et le travail de Zadkine au Bélarus.

La maison des Zadkine sur le quai de la rivière Dvina n'existe plus. Cette place est occupée par les ateliers de l'usine d'instruments de mesure de Vitebsk. Mais le bâtiment du gymnasium, où le futur sculpteur a étudié pendant quatre ans, se trouve à son emplacement d'origine.

Malheureusement, il n'y a pas d'œuvres originales d'Ossip Zadkine à Vitebsk. La bibliothèque du Centre d'art Marc Chagall possède une monographie de Sylvan Lekombre «Ossip Zadkine. L'œuvre sculpté», ainsi que des catalogues des œuvres du sculpteur et des documents le concernant dans diverses éditions. Plusieurs œuvres d'Ossip Zadkine ont récemment été achetées par Belgazprombank pour sa collection.

Pour la France Ossip Zadkine est l'un de ses plus grands artistes nationaux. Paris n'a pas oublié Ossip Zadkine. Une rue du XIIIe arrondissement porte son nom. Jacques Chirac, en tant que maire de Paris, a placé plusieurs de ses sculptures dans les rues.Ses oeuvres ornent les quais de la Seine, le jardin du Luxembourg, le boulevard Saint-Germain. Il existe également un musée dans l'atelier parisien de l'artiste, rue d'Assas.

A l'entrée du célèbre «La Ruche», on peut voir une plaque commémorative où parmi les artistes qui ont laissé leur trace dans l'histoire de la culture française et mondiale, il y a Ossip Zadkine [6].

En 1966,Ossip Zadkine, sculpteur d’origine biélorusse et figure majeure de l’École de Paris, reçoit l'ordre de la Légion d'honneur.

2.6. Marc Chagall

Marc Chagall est l'un des plus célèbres artistes nés au Belarus et installés en France. «Je ne veux pas être comme les autres, je veux voir le monde à ma façon» [7] - c'est le secret du succès et le crédo de la vie du grand avant-gardiste Marc Chagall.

Les documents d'archives et les objets de la vie quotidienne qui racontent la vie et l'œuvre de Marc Chagall sont d'une grande valeur. On peut les trouver dans les archives et les musées des deux patries de Chagall - le Bélarus et la France.

En 1992, le musée M. Chagall est ouvert à Vitebsk, dans la maison où le peintre est né. On peut y trouver des objets de la vie quotidienne (fin du XIXe – début du XXe siècles) et des copies de documents d'archives qui racontent l'histoire de la vie de sa famille à Vitebsk. Cette même année le centre d'Art Chagall est ouvert. Ce centre abrite l'une de ses plus grandes collections.

Les musées et les archives de France, si chère à l'artiste, contiennent les documents qui sont liés à Marc Chagall. Le Musée national Marc Chagall de Nice, inauguré en 1973, contient un cycle de 17 peintures sur des sujets de l'Ancien Testament et une série de gouaches également liées à la Bible. Ces deux cycles l'artiste offre au gouvernement français.

Chagall est célèbre pour avoir peint le plafond de l’Opéra Garnier à l’âge de 77 ans. L’histoire raconte que c’est en prenant conscience du caractère un peu triste de la salle de l’Opéra Garnier qu’André Malraux, ministre de la Culture, décide de faire appel à un artiste contemporain pour imaginer un nouveau plafond. Il y a beaucoup de protestations à ce qu'un juif, originaire du Bélarus, travaille sur le monument national français. Mais le travail commence. Réalisé en un an, ce plafond rassemble tout ce qui «fait» Chagall: couleurs, abondance de personnages ailés, de fleurs, d’instruments de musique...

Le riche héritage laissé par Marc Chagall dans le monde entier nous pousse à admirer cet homme encore et encore [8].

3. Analyse comparative des lieux mémorables liés aux noms des Biélorusses célèbres

Après avoir fait des recherches sur la vie et les parcours créatifs des Biélorusses célèbres en France et au Bélarus, nous avons appris qu'il existe de nombreux lieux mémorables liés à ces personnes que l'on peut voir au Bélarus et en France.

Nous avons fait une analyse comparative du patrimoine ainsi que des sites commémoratifs liés aux noms de M. Chagall, O. Zadkine, L. Bakst, A. Mickiewicz, V. Vankovitch et N. Orda. Nous pouvons constater que le nom de Marc Chagall est bien connu dans les deux pays. Il existe ses maisons-musées à Vitebsk et à Nice, et il y a des plaques commémoratives à Vitebsk, à Minsk et à Paris.

Il est à noter qu'au Bélarus on organise des activités creatives différentes consacrées à l'artiste. À Paris, leplafond du Grand Opéra nous rappelle le maître (Annexe 3).

Le nom de Léon Bakst n'est pas très connu. Il n'existe aucun musée consacré à son œuvre en France ou au Bélarus. À Grodno, il y a une rue qui porte le nom de l'artiste. En même temps, les deux pays ont organisé des activités différentes pour célébrer le 150e anniversaire de la naissance du maître (Annexe 4).

Ossip Zadkine est plus connu en France qu’au Bélarus. Il n'existe aucun musée de l'artiste au Belarus et aucune rue portant son nom. Seulement en 2019 une sculpture intitulée «Porteur des cadeaux» est présentée à Minsk. À Paris il y a de nombreuses sculptures de Zadkine dans les rues, un musée, une rue qui porte son nom et une plaque commemorative (Annexe 5).

Adam Mickiewicz est célèbre parmi les Français et les Biélorusses. Dans notre pays de nombreuses villes ont des rues qui portent son nom. La maison-musée du poète est ouverte à Novogrudok, un monticule commémoratif est érigé sur la colline Zamkovaya de la ville, dans le village Zaosje il y a un obélisque et un musée. A Minsk on peut visiter le parc où on peut voir un monument à Adam Mickiewicz.

À Paris il y a une rue qui porte son nom, on peut voir le plus ancien des musées du poète qui a été créé à la base de la Bibliothèque polonaise en 1903 par le fils du poète Vladislav, et le monument à Mickiewicz qui orne les rives de la Seine (Annexe 6).

En ce qui concerne Valenti Vankovitch, nous pouvons constater que dans son pays natal il y a plus de lieux commémoratifs qu'en France. À Minsk, on peut visiter la maison Vankovitch, le manoir Vankovitch et la rue qui porte son nom.

A Paris, dans l'église catholique de Saint-Séverin, se trouve la dernière oeuvre de l’artiste «La Vierge d’Ostrobram». C’est le seul endroit en France lié àValenti Vankovitch (Annexe 7).

L'héritage de Napoléon Orda est inestimable pour les Biélorusses. Des rues à Minsk, Brest et Grodno, ainsi qu'une école d'art à Pinsk portent son nom. Dans le village Vorotsevichi, il y a un musée-galerie qui porte son nom. A Ivanovo, il y a un monument à Napoléon Orda qui est unique en Europe.

Au centre de Paris il y a une plaque commémorative en l’honneur de cet éminent peintre et compositeur biélorusse qui a vécu à Paris (Annexe 8).

Après avoir fait l’analyse comparative, nous sommes arrivés à la conclusion que les Biélorusses célèbres, qui ont vécu en France pendant une longue période et ont contribué au développement de la culture de ce pays, restent inconnus du grand public.

Ainsi, nous avons décidé de populariser l'héritage des Biélorusses célèbres en France et au Bélarus. Pour cela nous avons créé le portail éducatif où on peut trouver l’information sur ces personnes remarquables et une excursion virtuelle «Sur les traces des Biélorusses célèbres» (Annexe 9).

Conclusion

Cette année, le Belarus et la France célèbrent le 30e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques, mais l'interaction entre les deux pays dure depuis bien plus longtemps et a de profondes racines historiques.

Alexandre Loukachenko a déclaré: «Les représentants des deux nations ont fait une contribution mutuelle importante à la culture, à la science et à l'art. Je suis convaincu que les liens d'amitié qui existent entre les peuples deviendront un facteur décisif pour promouvoir la coopération biélorusse-française et ni temps ni politique ne pourront le changer».

En étudiant les biographies de Marc Chagall et d'Adam Mickiewicz, nous avons établi des personnalités du monde de la culture qui, en tant que Biélorusses, ont passé une partie de leur vie en France et ont contribué au développement de l'art.

Après avoir fait des recherches sur la vie et le chemin artistique des Biélorusses célèbres en France et au Bélarus, nous avons appris qu'il existe de nombreux lieux mémorables liés à ces personnes, qu'on peut voir au Bélarus et en France.

Nous avons fait une analyse comparative du patrimoine ainsi que des sites commémoratifs liés aux noms de M. Chagall, O. Zadkine, L. Bakst, A. Mickiewicz, V. Vankovitch et N. Orda. Nous sommes arrivés à la conclusion que les noms les plus célèbres en France sont ceux de Marc Chagall et d'Ossip Zadkine. Au Belarus, on se souvient de Marc Chagall, d’Adam Mickiewicz, de Valenti Vankovitcz et de Napoléon Orda. Les noms des autres maîtres restent pratiquement inconnus.

Ainsi, nous avons décidé de populariser l'héritage des Biélorusses célèbres en France et au Bélarus. Pour cela nous avons créé le portail éducatif où on peut trouver l’information sur ces personnes remarquables et une excursion virtuelle «Sur les traces des Biélorusses célèbres».

Bibliographie

1. Бакст / Кулаков В. А. // Большая российская энциклопедия [Электронный ресурс]. — 2016

2. Валентий Ванькович: великолепный мастер портретной живописи / В.И.Чудов. —Минск: Академия управления при Президенте Республики Беларусь, 2020. – 32 с. : ил. – (Имя в истории Беларуси)

3. Калитина Н. Н. Скульптуры Осипа Цадкина // Вестник Санкт-Петербургского университета. История. 2011. №3. URL: https://cyberleninka.ru/article/n/skulptury-osipa-tsadkina (дата обращения: 30.12.2022)

4. Климчук В. А. Чей поэт Адам Мицкевич? Брест, 2003. С.5

5. Хаўратовіч I. П. Орда Напалеон // Мысліцелі і асветниікі Беларусі. Энцыклапедычны даведнік / гал. рэд. Б. I. Сачанка. — Мінск: Беларуская энцыклапедыя, 1995. — С. 516—518. — 672 с.

6. Хмельницкая Л. Марк Шагал и Витебск. —Минск: «РИФТУР», 2013. – 94 с.

7. Шагал М. Моя жизнь / Пер. с фр. Н. Мавлевич. СПб., 2014. С. 102

8. Я. Мечислав. Мицкевич. — М.: Молодая гвардия, 1963. (Серия «Жизнь замечательных людей»)

Annexe 1

Enquête sociologique (France)

Cette année, le Belarus et la France célèbrent le 30e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques, mais l'interaction entre les deux pays est bien plus ancienne et a de profondes racines historiques.

1. Connaissez-vous le nom de Marc Chagall?

2. Savez-vous qu'il est originaire du Belarus?

 

oui

non

oui

non

Annexe 2

Enquête sociologique (France)

1. Pouvez-vous citer les noms des Biélorusses célèbres qui ont contribué au développement de la culture en France?

2. Connaissez-vous les noms d'Adam Mickiewicz, Valenti Vankovitch, Léon Bakst, Ossip Zadkine et Napoléon Orda?

Annexe 3

 

Bélarus

France

Marc Chagall

6 juillet 1887, Liozno, region de Vitebsk, Empire russe - 28 mars 1985, Saint-Paul-de-Vence, Provence, France

1992 - le musée M. Chagall est ouvert à Vitebsk, dans la maison où le peintre est né. On peut y trouver des objets de la vie quotidienne (fin du XIXe – début du XXe siècles) et des copies de documents d'archives qui racontent l'histoire de la vie de sa famille à Vitebsk;

1992 – le centre d'Art Chagall est ouvert. Ce centre abrite l'une de ses plus grandes collections;

2002 - une bibliothèque scientifique est ouverte dans le bâtiment du centre d'Art, où on peut trouver des livres sur la vie et l'œuvre de Marc Chagall;

La plus importante collection de peintures de Chagall au Belarus se trouve à Minsk. La collection de la galerie “Art-Belarus” (Palais des Arts) compte pas moins de six peintures de l'artiste.

Plaque commémorative de Marc Chagall se trouve à Minsk et à Vitebsk.

Les lectures internationales de Chagall ont lieu chaque année depuis 1991. Les communications présentées lors de ces lectures sont consacrées à l'étude de la biographie et de l'héritage créatif de Marc Chagall;

Rencontres littéraires et musicales "Chez Marc et Bella", où participent des groupes créatifs de Vitebsk qui interprètent des chansons juives. Les invités de la fête peuvent goûter la cuisine juive.

depuis 2007 - École internationale d'art d'été pour les enfants et les jeunes ouvre au musée Marc Chagall.

En 2015, en l'honneur du 100e anniversaire du mariage de Marc Chagall et de Bella Rosenfeld, le mariage extravagant "Les amoureux au-dessus de la ville" a eu lieu à Vitebsk.

Faits intéressants

En 2015, le musée du chocolat de Vitebsk a créé la première copie en chocolat du tableau "Amoureux" en l'honneur du 100e anniversaire de mariage de Marc Chagall.

Le logo du festival international "Le bazar slave de Vitebsk" est basé sur le célèbre bleuet de Chagall, qui est devenu au fil du temps une marque reconnaissable, un symbole non seulement de la ville natale de l'artiste, mais aussi du pays tout entier.

Plaque commémorative à Paris

1973 - Ouverture du Musée National Message Biblique Marc Chagall à Nice. En 2005, le musée a changé de nom pour devenir le Musée National Marc Chagall ;

Centre Pompidou - on peut y voir une peinture très délicate "Bella en col blanc" ;

Le Grand Opéra abrite une magnifique peinture murale dont la réalisation a duré un an: sur un immense plafond (plus de 200 mètres carrés!), Chagall a représenté des sujets faisant référence à des œuvres musicales de Debussy, Stravinsky, Tchaïkovski, Mozart et d'autres grands compositeurs.

Annexe 4

 

Bélarus

France

Léon Bakst

27 janvier (8 février) 1866, Grodno - 27 décembre 1924, Rueil-Malmaison

Une rue de Grodno porte le nom de Léon Bakst.

2013 - la collection de Belgazprombank a augmenté grâce à l’esquisse du costume pour le ballet "L'Oiseau de feu" de Léon Bakst, achetée lors d'une vente aux enchères de Christie's;

2014 - Belgazprombank a acheté à un collectionneur privé l'album «Œuvres de Léon Bakst pour le ballet «La Belle au bois dormant» (1922).

Léon Bakst est enterré au cimetière des Batignolles, Paris

21 novembre 2016 - 7 mars 2017 - Exposition de costumes dans le foyer de l'Opéra de Paris

Annexe 5

 

Bélarus

France

Ossip Zadkine

14 juillet 1890, Vitebsk - 25 novembre 1967, Paris

2019 - La sculpture "Le porteur de presents” (ou “Le messager” ou “Le navigateur”) a été présentée à Minsk.

1982 г. - Ouverture du musée Zadkine à Montparnasse.

1988 г. - Ouverture du musée dans le village d'Arc.

Jacques Chirac, quand qu'il était maire de Paris, a placé de nombreuses sculptures de Zadkine dans les rues de la ville.

1993 - la statue "Le porteur de presents” (ou “Le messager” ou “Le navigateur”) est installée dans le 7e arrondissement de Paris à la sortie du pont des Invalides.

Une rue du XIIIe arrondissement de Paris porte le nom du sculpteur.

À l'entrée de la célèbre “La Ruche” se trouve une plaque commémorative, où Ossip Zadkine figure parmi les artistes qui y ont vécu et qui ont laissé une trace dans l'histoire de la culture française et mondiale.

Il est enterré à Paris, au cimetière du Montparnasse.

Annexe 6

 

Bélarus

France

Adam Mickiewicz

24 décembre 1798, Folvark Zaosje, région de Novogrudok, province de Vilna, Empire russe - 26 novembre 1855, Constantinople, Empire ottoman

De 1924 à 1931, un monticule commémoratif est construit en l’honneur d'Adam Mickiewicz.

1955 - timbre-poste de l'URSS à l'effigie d'Adam Mickiewicz.

1992 - un monument à la mémoire d'Adam Mickiewicz est érigé à Novogrudok.

1998 - timbre-poste du Bélarus à l'effigie d'Adam Mickiewicz.

1998 - ouverture du musée de la propriété de Mickiewicz à Zaosje.

À Novogrudok, il y a une maison-musée de Mickiewicz et un buste du poète.

À Brest, une rue est nommée en l'honneur de Mickiewicz et son buste y est installé.

À Lida, il y a la rue Adam Mickiewicz.

À Grodno, il y a une rue et un buste en l'honneur de Mickiewicz.

À Minsk, une place est nommée en l'honneur de Mickiewicz et un monument à la mémoire du poète y est érigé.

Une entreprise agricole du district de Mosty, dans la région de Grodno, porte le nom d'Adam Mickiewicz.

Il y a une rue Mickiewicz à Paris.

1903 - musée le plus ancien du poète a été créé à la base de la Bibliothèque polonaise par le fils du poète Vladislav.

1929 - un monument à la mémoire d'Adam Mickiewicz est érigé sur les rives de la Seine.

Annexe 7

 

Bélarus

France

Valenti Vankovitch

14 février 1800 ou 14 février 1799, Kalyuzhitsa, province de Minsk - 12 mai 1842, Paris

2000 г. - À l'occasion du 200e anniversaire de la naissance de l'artiste Valenti Vankovitch, une section du Musée national d'art de la République du Bélarus intitulée "Maison de Vankovich. Culture et art de la première moitié du dix-neuvième siècle"a été ouverte.

La propriété de Vankovitch - jusqu'à 1839, le célèbre peintre Valenti Vankovitch a vécu dans cette maison, c'est ici qu'il a travaillé sur les portraits d'Adam Mickiewicz.

Dans le microdistrict de Bolshaya Slepianka, dans le district Partizansky de Minsk, il y a une rue d'environ 910 mètres de long, nommée en l'honneur de Valenti-Vilhelm Vankovitch.

Dans le 5e arrondissement de Paris, situé dans le Quartier latin, s'élève l'église catholique Saint-Séverin (XIIIe siècle). A l’église Saint-Séverin, parmi les icônes figure le célèbre travail de notre compatriote Valenti Vankovitch. “La Vierge d’Ostrobram” est la dernière oeuvre de l’artiste.

Le dernier refuge de l'artiste romantique Vankovitch était le célèbre cimetière de Montmartre Saint-Denis, ligne n°7, tombe n°20.

Annexe 8

 

Bélarus

France

Napoléon Orda

11 février 1807, village de Vorotsevichi, région de Pinsk, province de Minsk - 26 avril 1883, Varsovie.

Les rues de Minsk, de Brest et de Grodno, ainsi qu'une école d'art de Pinsk, portent le nom de Napoléon Orda.

L'œuvre de l'artiste (l'image du château de Nesvizh des Radziwill) est représentée sur le deuxième billet de banque biélorusse le plus élevé de l'année 2000 (100 000 Br).

1996 - un panneau indicateur "Lieux de Napoléon Orda" a été érigé à l'embranchement de la route Luninets - Brest - Snitava.

1996 - Le nom de l'artiste est donné à l'école d'art pour enfants d'Ivanovo.

1997 - dans la ville d'Ivanovo, dans la région de Brest, le seul monument en Europe dédié à Napoléon Orda a été érigé.

2007 - Un timbre-poste du Bélarus avec l'image de Napoléon Orda.

2007 - émission de pièces commémoratives en argent (20 roubles, 5 mille pièces) et en cuivre-nickel (1 rouble, 7 mille pièces) en l'honneur du 200e anniversaire de la naissance de l'artiste et du compositeur.

2007 г. - Ouverture du musée-galerie portant le nom de Napoléon Orda dans le village de Vorotsevichi (région de Brest).

2019 - Inauguration de la maison restaurée de la famille Orda, où Napoléon est né.

Une plaque commémorative en l'honneur de Napoléon Orda a été érigée au centre de Paris sur le bâtiment où Orda a travaillé pendant son séjour dans la capitale française.

2007 - le 200e anniversaire de la naissance de Napoléon Orda a été célébré. L'événement a été inscrit au calendrier des dates commémoratives de l'UNESCO, témoignant de la reconnaissance mondiale de la contribution de Napoléon Orda à la culture mondiale.

Annexe 9

P ortail éducatif «Sur les traces des Biélorusses célèbres»

Просмотров работы: 25